logo small2x
Dans les moments d’adversité, les gens se rapprochent instinctivement des membres de leur famille ou de leurs amis pour partager appui, entraide et chaleur humaine. Le printemps 2020 n’y a pas fait exception et, partout, nous avons vu des exemples de solidarité pour traverser ensemble la pandémie de COVID-19. Au niveau des affaires, bien des entrepreneurs se sont tournés vers le réseau du Conseil économique du Nouveau-Brunswick (CÉNB) pour se tenir ensemble.

La question des travailleurs étrangers temporaires a défrayé les manchettes ces derniers temps et le Conseil économique du Nouveau-Brunswick a voulu pousser la réflexion plus loin pour vous présenter quelques facettes de ce volumineux dossier. Celui-ci affecte non seulement notre économie de façon très directe, mais aussi notre sécurité alimentaire.

L’innovation survient bien souvent en réponse à un certain besoin ou bien à une nouvelle situation. Comme nous l’avons vu au courant des dernières semaines, nos entreprises ont fait preuve d’innovation pour répondre rapidement à de nouveaux besoins qui ont découlé des mesures de santé publique mises en œuvre pour contrer la crise de la COVID-19.

Les semaines de distanciation physique se poursuivent, mais une lueur d’espoir se pointe à l’horizon au Nouveau-Brunswick avec une très faible augmentation de cas confirmés de COVID-19. Nos efforts semblent porter fruits, mais nous devons toujours demeurer vigilant et respecter les mesures pour « aplatir la courbe ». Cependant, notre premier ministre mentionne avec précaution le retour de certaines activités économiques avec un déconfinement très graduel et nos propriétaires d’entreprises doivent donc planifier dès maintenant un ajustement à la nouvelle réalité.

Avec grande tristesse, le Conseil économique du Nouveau-Brunswick a appris le décès d’un de nos membres de longue date, Monsieur Bernard Imbeault. Toute la communauté d’affaires francophone de la province se joint à l’équipe du CÉNB pour offrir ses plus sincères condoléances à la famille et aux proches de M. Imbeault.