logo small2x

Comme nous en avons discuté la semaine dernière, notre province et nos entreprises doivent innover pour assurer la relance de notre économie dans le contexte post-pandémie. Et sans effort concret en recherche et développement (R et D), peu d’entreprises pourront innover et connaitre une croissance, car les deux vont main dans la main. Voilà pourquoi la chronique cette semaine s’attarde à une autre action recommandée par l’économiste David Campbell dans son rapport sur notre relance économique, soit le rôle accru que doivent jouer les gouvernements pour promouvoir la R et D.

Pour la troisième semaine consécutive, j’explore un élément de l’imposant rapport préparé par l’économiste David Campbell pour un plan d’action afin d’assurer la reprise de notre économie après la pandémie. Cette fois-ci, l’innovation se retrouve dans notre ligne de mire, car amplifier les efforts d’innovation de nos entreprises jouera un rôle essentiel pour la croissance future de notre économie.

Cette semaine, je continue d’aborder les objectifs de l’étude de l’économiste David Campbell qui explore plusieurs solutions pour le développement d’un plan d’action pour assurer la reprise de notre économie après la pandémie. L’une des solutions à nos soucis de main-d’œuvre passerait ainsi par une augmentation des inscriptions des étudiants et étudiantes internationaux dans nos institutions postsecondaires afin de faciliter leur recrutement par des entreprises d’ici.

Le Conseil économique du Nouveau-Brunswick (CÉNB) est à la recherche d’un(e) agent(e) de marketing et gestionnaire d’une base de données (emploi étudiant) pour son bureau de Moncton.  

Les principales responsabilités de l’agent(e) sont d’appuyer les activités marketing du CÉNB et de configurer et gérer une base de données des membres du CÉNB.  Des connaissances en informatique (utilisation des logiciels) et manipulation de données incluant l’expertise en base de données (database genre access et en Excel) serait un atout.

La reprise de notre économie après les ravages de la pandémie représente un dossier essentiel sur lequel il faut œuvrer dès aujourd’hui avec des initiatives, des actions et des objectifs concrets. Dans cette optique, le Conseil économique du Nouveau-Brunswick (CÉNB) et le Conseil d’entreprises du Nouveau-Brunswick ont mandaté l’économiste David Campbell de Jupia Consultants pour une étude afin de préparer le terrain aux investissements après la pandémie. Ce projet reprend et surtout complémente des objectifs similaires à ceux de la stratégie d’investissements du gouvernement du Nouveau-Brunswick, mais avec des moyens tangibles de les atteindre.