logo small2x

Dans son discours sur l’état de la province, le premier ministre Blaine Higgs propose d’augmenter l’immigration et de rapatrier des Néo-Brunswickois pour remplir les quelque 120 000 emplois qui seront disponibles au cours de la prochaine décennie. Il désire également augmenter les investissements du secteur privé, la productivité, la diversification et les exportations pour créer une fondation pour la reprise et la croissance économique afin d’augmenter le PIB. Le Conseil économique du Nouveau-Brunswick (CÉNB) est entièrement d’accord et nous avons suggéré une approche ciblée et des solutions concrètes à M. Higgs lors de récentes discussions.

Le secteur manufacturier pourrait-il sauver l’économie du Nouveau-Brunswick ? L’économiste Herb Emery de la University of New Brunswick a posé la question dans un blogue publié en juin dernier et j’aimerais m’attarder sur certaines de ses constatations qui demeurent toujours d’actualité aujourd’hui.

Au cours des dernières années, les tendances technologiques prennent de plus en plus d’ampleur et les applications numériques dans tous les domaines deviennent choses communes. Le milieu des affaires n’y fait pas exception avec des appareils mobiles qui transforment les méthodes de travail, alors que les entreprises adoptent l’automatisation et la robotisation pour améliorer leurs processus.

Plusieurs études ont démontré que les entreprises bénéficient d’une plus grande diversité dans leur conseil d’administration et équipes de gestion. Comme cette chronique a déjà abordé à plusieurs reprises les avantages de la diversification de notre population par l’immigration, nous aimerions nous attarder aujourd’hui à la diversité des genres en affaires et, plus particulièrement, aux nombreux programmes de Femmes en affaires Nouveau-Brunswick.

Dans les moments difficiles, la solidarité nous encourage à faire front commun pour nous aider les uns les autres. La pandémie a certainement entrainé tout un lot de défis d’envergure pour nos entreprises, mais d’importants élans de solidarité ont également éclairé ces périodes sombres. Cette semaine, j’aimerais justement souligner une de ces initiatives qui a créé un impact significatif dans nos communautés, soit celle de « 100 % ici : UNI ensemble pour la prospérité locale ».