logo small2x
Le gouvernement fédéral a présenté une mise à jour économique le 21 novembre dernier, mais cette annonce est presque passée inaperçue. Nous souhaitons donc revenir sur le sujet puisqu’Ottawa a présenté de nouvelles mesures fiscales qui pourraient bénéficier à nos entreprises.

Les soldes du « Vendredi fou » et du « Cyberlundi » ont donné le coup d’envoi à l’intense période de magasinage qui précède le temps des fêtes. Quand viendra pour vous le moment d’acheter les cadeaux pour vos êtres chers, prenez un instant pour déterminer si vous pouvez faire cet achat localement pour bénéficier à l’économie de notre province.

Le nouveau gouvernement minoritaire présentera aujourd’hui son discours du Trône dans lequel il devra équilibrer ses promesses électorales et les attentes des autres partis. La croissance de notre province nécessitera une vision à long terme assortie d’actions concrètes pour nous permettre de relever nos nombreux défis. Voici plusieurs éléments essentiels que le Conseil économique du Nouveau-Brunswick (CÉNB) et ses membres voudront voir dans ce discours qui établira les priorités de notre prochain gouvernement.

Le nouveau gouvernement minoritaire de Blaine Higgs présentera bientôt à la population du Nouveau-Brunswick son premier discours du Trône où il devra trouver un juste équilibre entre ses promesses électorales et les attentes des autres partis politiques. Le Conseil économique du Nouveau-Brunswick (CÉNB) a analysé le programme électoral du parti conservateur et nous aimerions attirer l’attention sur quelques éléments essentiels à notre avenir économique et qui nécessitent une vision et une planification à long terme.

Imaginez qu’à partir du 1er janvier 2019, votre facture d’électricité s’élèvera soudainement de 72 pour cent. Vous avez peu de contrôle sur cette dépense additionnelle pour un service essentiel puisqu’une société de la couronne impose ce nouveau taux. Visualisez maintenant les répercussions d’une telle augmentation colossale sur votre budget et sur vos habitudes puisque vous allez devoir apporter des changements radicaux pour absorber ces coûts supplémentaires inévitables. Il s’agit de la nouvelle réalité des entreprises du Nouveau-Brunswick après l’annonce la semaine dernière d’une augmentation moyenne de 71,7 pour cent des cotisations des employeurs au régime d’indemnisation des travailleurs de la province.