logo small2x
La campagne électorale se poursuit de plus belle au Nouveau-Brunswick et les partis politiques en lice ont les yeux fixés sur leur ligne d’arrivée, soit la soirée des élections du 24 septembre où seront annoncés les représentants de notre prochain gouvernement. Les promesses électorales se multiplient afin de convaincre l’électorat de leur confier les rênes du pouvoir pour les quatre prochaines années.

À l’aube du déclenchement des élections provinciales 2018, l’avenir économique de la province est un enjeu crucial qu’il convient de mettre sous les projecteurs. C’est pourquoi le Conseil économique du Nouveau-Brunswick (CÉNB) a sondé ses membres pour connaître les principales questions que nos gens d’affaires aimeraient poser aux chefs des partis politiques. Ces questions concernent leurs entreprises, leurs communautés et, par le fait même, l’économie du Nouveau-Brunswick et son avenir.

Demain, Acadiens et Acadiennes célèbreront joyeusement la Fête nationale de l’Acadie à coups de tintamarre, de spectacles et de célébrations familiales qui rassembleront les gens dans toutes les communautés de notre province. Tous ensemble, Acadiens, Acadiennes et amis francophones d’ici et d’ailleurs, nous soulignerons à notre manière cette belle culture et cette langue française aux multiples accents qui nous rassemble.

La saison estivale bat son plein et chaque communauté de la province foisonne d’activités qui s’adressent autant à ses résidents qu’à ses visiteurs. Festivals, spectacles en plein air, expositions dans les galeries d’art et pièces de théâtre ne sont que quelques exemples des multiples occasions où les arts et la culture rayonnent et agrémentent la vie dans nos collectivités. Leur présence s’affiche encore plus alors que nous profitons de nos vacances pour parcourir les routes de la province au son de la musique de nos artistes préférés ou alors que nous nous prélassons sur une de nos belles plages en dévorant le dernier recueil d’une auteure d’ici.

Les augmentations des primes de cotisation des employeurs à Travail sécuritaire NB ont refait surface dans l’actualité récemment quand le président et chef de la direction de l’agence provinciale, Douglas Jones, a annoncé un déficit de plus de 130 millions $ en 2017. Il a reconnu que la situation n’est plus soutenable et a annoncé qu’une hausse encore plus importante des primes s’avèrera nécessaire pour 2019. À quelques semaines d’une élection provinciale, il est important de savoir comment les partis politiques en lice se proposent de régler cet épineux dossier qui affecte de près nos entreprises et leurs employés.