logo small2x

Accélérer la construction de nouveaux logements au Nouveau-Brunswick représente l’une des pièces maitresses du plan d’action proposé par l’économiste David Campbell pour notre reprise économique post-pandémie. Une augmentation massive de nouveaux logements à cout raisonnable facilitera notamment la croissance de notre population nécessaire pour répondre à nos besoins criants de main-d’œuvre afin d’assurer notre avenir et le maintien de nos services gouvernementaux.

Saviez-vous que l’entrepreneuriat connait une décroissance au Nouveau-Brunswick ? Si nous ajoutons à cela l’impact majeur de la pandémie, nous nous retrouvons avec des tendances alarmantes pour l’avenir de l’entrepreneuriat dans notre province. Nous devons donc agir sans plus tarder pour revitaliser l’entrepreneuriat si nous voulons propulser notre économie vers sa relance post-pandémie et assurer le maintien de nos services gouvernementaux.

Comme nous en avons discuté la semaine dernière, notre province et nos entreprises doivent innover pour assurer la relance de notre économie dans le contexte post-pandémie. Et sans effort concret en recherche et développement (R et D), peu d’entreprises pourront innover et connaitre une croissance, car les deux vont main dans la main. Voilà pourquoi la chronique cette semaine s’attarde à une autre action recommandée par l’économiste David Campbell dans son rapport sur notre relance économique, soit le rôle accru que doivent jouer les gouvernements pour promouvoir la R et D.

Pour la troisième semaine consécutive, j’explore un élément de l’imposant rapport préparé par l’économiste David Campbell pour un plan d’action afin d’assurer la reprise de notre économie après la pandémie. Cette fois-ci, l’innovation se retrouve dans notre ligne de mire, car amplifier les efforts d’innovation de nos entreprises jouera un rôle essentiel pour la croissance future de notre économie.

Cette semaine, je continue d’aborder les objectifs de l’étude de l’économiste David Campbell qui explore plusieurs solutions pour le développement d’un plan d’action pour assurer la reprise de notre économie après la pandémie. L’une des solutions à nos soucis de main-d’œuvre passerait ainsi par une augmentation des inscriptions des étudiants et étudiantes internationaux dans nos institutions postsecondaires afin de faciliter leur recrutement par des entreprises d’ici.