logo small2x

Notre province est confrontée à une crise du logement et nous nous devons d’agir sans plus tarder pour y remédier. Ses répercussions sur notre économie se font déjà sentir avec la flambée des prix dans le secteur immobilier et elles s’accentueront à un rythme élevé au cours des prochaines années pour affecter notre croissance à plusieurs niveaux.

Après près de deux ans de préparatifs, EKKO.Acadie a officiellement commencé ses activités cette fin de semaine à Shippagan dans la Péninsule acadienne. Cet accélérateur a donc accueilli sa première cohorte de sept entreprises.

Le coût de la vie abordable, l’équilibre entre travail et vie personnelle, un bel emplacement géographique et une solidarité communautaire représentent quelques-uns des avantages d’habiter au Nouveau-Brunswick. Une des grandes réalisations de la dernière année est que les gens peuvent dorénavant travailler à partir de n’importe où. Par conséquent, pourquoi ne pas bénéficier de la beauté incomparable du Nouveau-Brunswick alliée à son coût de la vie abordable pour poursuivre une carrière à distance ?

Dans son discours sur l’état de la province, le premier ministre Blaine Higgs propose d’augmenter l’immigration et de rapatrier des Néo-Brunswickois pour remplir les quelque 120 000 emplois qui seront disponibles au cours de la prochaine décennie. Il désire également augmenter les investissements du secteur privé, la productivité, la diversification et les exportations pour créer une fondation pour la reprise et la croissance économique afin d’augmenter le PIB. Le Conseil économique du Nouveau-Brunswick (CÉNB) est entièrement d’accord et nous avons suggéré une approche ciblée et des solutions concrètes à M. Higgs lors de récentes discussions.

Le secteur manufacturier pourrait-il sauver l’économie du Nouveau-Brunswick ? L’économiste Herb Emery de la University of New Brunswick a posé la question dans un blogue publié en juin dernier et j’aimerais m’attarder sur certaines de ses constatations qui demeurent toujours d’actualité aujourd’hui.