logo small2x

Une réforme municipale pour favoriser le développement économique régional

Après des mois de consultation et de discussions, le suspense était au maximum dans le monde municipal du Nouveau-Brunswick dans l’attente du dépôt du livre blanc sur la réforme de la gouvernance locale. Au moment d’écrire ces lignes, les détails n’étaient pas encore connus, mais le ministre des Gouvernements locaux et de la Réforme de la gouvernance locale, Daniel Allain, avait déjà dévoilé publiquement quelques éléments qui nous semblent encourageants.

 
Le Conseil économique du Nouveau-Brunswick (CÉNB) surveille de près ce dossier, car nous croyons fermement que le développement économique régional durable est étroitement lié à des communautés locales fortes et vibrantes et non pas seulement du ressort d’un gouvernement central à Fredericton. Des changements à la gouvernance s’avèrent nécessaires comme nous en avons discuté dans une chronique en avril 2021. Notre petite province compte 340 entités municipales, alors que plus de 30 pour cent de notre population n’est pas représentée par une personne élue localement.

Le ministre Allain a annoncé récemment que ces 340 entités passeraient à moins d’une centaine. Le CÉNB croit que cet allègement de structure facilitera notamment une approche de développement économique régionale, ce que nous voyons comme une avenue efficace et positive. Cependant, des ressources appropriées devront permettre aux régions d’assumer cette responsabilité de développement économique pour obtenir des résultats tangibles adaptés à leurs besoins. En retour, cette croissance économique mènera à de meilleurs services équilibrés dans la province.

De plus, nous souhaitons que la transition vers un nouveau modèle de gouvernance soit effectuée de façon graduelle, surtout au niveau des changements de taxation. L’arrivée d’importants changements peut soulever un lot de critiques et une certaine résistance chez les gens qui préfèrent le statu quo. Comme province, nous devons garder l’esprit ouvert et travailler ensemble pour l’avenir de tous et toutes.

N’oublions pas que certaines de nos structures de gouvernances locales remontent à l’époque du gouvernement de Louis J. Robichaud et de son programme de « Chances égales pour tous ». Celles-ci ont permis à nos communautés de progresser et d’améliorer la vie des gens de toutes les régions de notre belle province. Nous nous retrouvons maintenant à une croisée des chemins similaires pour moderniser notre gouvernance locale afin d’équilibrer les inégalités, de permettre à nos communautés de s’autogérer et d’avoir les infrastructures nécessaires pour un développement économique durable. J’ai abordé le sujet à quelques reprises avec le ministre Allain au cours des derniers mois et le CÉNB est prêt à collaborer avec notre gouvernement provincial pour atteindre ces objectifs. Ensemble, nous y arriverons !


Gaëtan Thomas
Président, directeur-général
Conseil économique du N.-B.