logo small2x

Chapeau à nos entreprises pour leur innovation et leur résilience

Se lancer en affaires demande une forte dose d’innovation, de leadership et de résilience pour surmonter tous les obstacles liés à la bonne marche d’une entreprise. Ces qualités que partagent nos gens d’affaires ont été mises durement à l’épreuve pendant la pandémie et, en cette semaine de la PME, le Conseil économique du Nouveau-Brunswick leur lève son chapeau dans le plus grand respect.
 
L’ingéniosité de nos gens d’affaires a permis à notre économie de survivre malgré tous les défis que nous a imposés cette pandémie qui perdure. Nos entreprises ont démontré une résilience extraordinaire dans l’adversité. Les services essentiels et la chaine d’approvisionnement pour nos besoins de tous les jours ont donc été préservés de façon remarquable en dépit de toutes les mesures d’urgence nécessaires pour minimiser la propagation de la COVID-19.

Beaucoup de nos PME ont puisé profondément dans leurs réserves pour survivre, même sans leurs revenus habituels et dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre dans plusieurs secteurs. Leur leadership exceptionnel leur ont permis de demeurer en affaires et de continuer à bien servir la population de façon efficace.

Au nom du Conseil économique du Nouveau-Brunswick, je lève humblement mon chapeau à toutes ces entreprises ainsi qu’à leurs employés qui ont su relever ces défis gigantesques avec panache. Nos PME ont continué à servir leur clientèle avec un sourire aux lèvres dans l’adversité. Beaucoup de ces personnes n’avaient pas l’option de travailler à distance et, malgré les risques, ont assuré un service impeccable à leur clientèle. Je vous invite donc à prendre un instant pendant cette Semaine de la PME pour remercier les employés et les gens d’affaires que vous connaissez.

Le moment est également idéal pour reconsidérer la source de nos achats. Que pourrions-nous tous faire pour encourager davantage d’achats locaux et aider nos PME à augmenter leur chiffre d’affaires pour le bien de nos communautés ? Quand nous dépensons 100 $ chez un producteur d’ici ou un artiste local, la majorité de cet argent continue à circuler dans notre économie provinciale. Si nous achetons un article de 100 $ sur Internet, une minime portion de cet argent retourne à notre économie.

Comme l’initiative Pour l’amour du Nouveau-Brunswick nous le rappelle, un simple changement de nos habitudes de consommation pourrait avoir un énorme impact. Ainsi, si nous réorientions tous 5 pour cent de nos achats vers des entreprises locales, les répercussions économiques positives s’élèveraient jusqu’à 100 millions de dollars en moins de cinq ans.

Cette semaine, changeons donc nos habitudes d’achats de produits et de services pour favoriser l’achat local. Encourageons un artiste ou un producteur d’ici ! Après tout, ces PME étaient là pour nous durant la pandémie et elles méritent notre appui ! Ensemble, nous y arriverons !


Gaëtan Thomas
Président, directeur-général
Conseil économique du N.-B.