logo small2x

Je me fais vacciner… Et voici pourquoi !

Cette semaine, le Nouveau-Brunswick a enfin atteint ce fameux objectif de 75 pour cent de la population admissible avec une première dose de vaccin et nous voyons le début de la levée des restrictions. Cependant, la condition la plus importante pour la reprise de notre économie sera probablement la plus difficile à atteindre, alors nous devrons tous faire notre part pour que 75 pour cent de notre population admissible obtienne sa deuxième dose de vaccin.


L’une des meilleures façons de prévenir une 4e vague de cas poussée par les variants plus contagieux s’avère la vaccination. Avec une deuxième dose de vaccin, les effets de cette terrible maladie sont atténués, ce qui réduit de beaucoup les décès ainsi que les hospitalisations. Notre système de santé se retrouve déjà à bout de souffle et aux prises avec une importante pénurie de personnel infirmier qui se traduit par des fermetures de services comme nous l’avons récemment vu à Tracadie, Moncton, Edmundston et ailleurs. La vaccination permettra d’éviter des pressions supplémentaires et, aussi, de rattraper les chirurgies non urgentes annulées ou remises à plus tard durant la pandémie.

Comme nous le constatons maintenant avec l’atteinte de quelques objectifs du plan de rétablissement, la vaccination réduit les restrictions qui ont tant affecté nos vies au cours de la dernière année. La phase 1 s’est notamment traduite par la reprise des déplacements sans isolement avec l’Île-du-Prince-Édouard, Terre-Neuve-et-Labrador, ainsi que les régions du Témiscouata et d’Avignon au Québec, alors que la phase 2 permet la venue de voyageurs canadiens vaccinés. Ces ouvertures partielles des frontières représentent une bouffée d’air frais pour nos entreprises qui ont grandement besoin de cet accès à leur marché régional.

La phase 3 du plan de rétablissement permettra quant à elle à nos restaurants et entreprises d’accueillir leur clientèle au maximum de leur capacité après des mois de réduction. Alors plus vite nous l’atteindrons, plus vite nos entreprises pourront reprendre leurs activités comme auparavant. Et si nous pouvons le faire avant le reste du Canada, nos entreprises auront une longueur d’avance pour relancer notre économie qui a pratiquement été maintenue artificiellement en vie par les programmes d’aide fédéraux au cours de la dernière année.

N’oublions pas non plus notre industrie touristique qui a été durement touchée par les restrictions de voyage durant la saison 2020 qui restera marquée comme l’une des pires de notre histoire. Nos opérateurs touristiques pourront difficilement survivre à une autre saison semblable, alors nous devons nous faire vacciner pour permettre aux touristes de venir dans notre province sans période d’isolement. Ceci sera seulement possible quand nous atteindrons la phase 3 du plan de rétablissement, soit la fameuse phase verte sans aucune restriction.

Cet échéancier ambitieux du 2 août pour que 75 pour cent de la population admissible reçoive ses deux doses de vaccin ne sera atteint qu’avec l’effort de tous et toutes. Nous n’avons que quelques semaines pour que des centaines de milliers de Néo-Brunswickois et Néo-Brunswickoises se retroussent la manche pour se faire vacciner. Alors, n’attendez plus et prenez rendez-vous pour votre vaccin dès aujourd’hui ! Ensemble, nous y arriverons !


Gaëtan Thomas
Président, directeur-général
Conseil économique du N.-B.