logo small2x

Les femmes en affaires pour propulser notre économie

Plusieurs études ont démontré que les entreprises bénéficient d’une plus grande diversité dans leur conseil d’administration et équipes de gestion. Comme cette chronique a déjà abordé à plusieurs reprises les avantages de la diversification de notre population par l’immigration, nous aimerions nous attarder aujourd’hui à la diversité des genres en affaires et, plus particulièrement, aux nombreux programmes de Femmes en affaires Nouveau-Brunswick.


Une plus grande diversité se traduit en des discussions plus constructives alimentées par différents points de vue et modes de pensées. Des gens différents perçoivent les risques de multiples façons, ce qui engendre en de nouvelles idées et de nouvelles avenues, ce qui forme le fondement de l’innovation et de la croissance d’une entreprise. Une compagnie avec une équipe diversifiée devient alors plus profitable et plus durable avec une meilleure planification et moins d’angles morts pour maximiser son potentiel de croissance. Les entreprises néo-brunswickoises ont donc tout à gagner d’une plus grande diversité dans leurs équipes de gestion et de gouvernance et l’un des moyens d’y arriver passe par l’appui aux femmes entrepreneures.

Le Conseil économique du Nouveau-Brunswick a récemment tenu plusieurs discussions en ce sens avec Katherine Lanteigne, directrice de Femmes en affaires Nouveau-Brunswick (wbnb-fanb.ca) et dont les interventions complémentent bien celles de notre division de développement économique, le RDÉE NB. Mentionnons par exemple le service « Solution : Repreneuriat » du RDÉE NB qui vise à améliorer les compétences entrepreneuriales des femmes afin qu’elles soient en meilleure position pour acquérir une entreprise avec succès.

De son côté, Femmes en affaires NB aide les femmes entrepreneures actuelles à réaliser leur plein potentiel en tant que propriétaires d’entreprises par le biais de conseils et de services innovateurs et inclusifs. Leurs trois grands axes d’intervention englobent le démarrage, la croissance et l’expansion ainsi que l’exportation, sans oublier un volet pour les femmes entrepreneures autochtones. Ses projets variés comprennent notamment des services-conseils et des formations, des partenariats pour la croissance, des jumelages internationaux, une plateforme en ligne pour la vente de produits autochtones et une Pause-Café. Cette dernière initiative comporte des réunions virtuelles pour favoriser la collaboration et l’enrichissement de femmes entrepreneures ou qui désirent le devenir.

De tels outils comme ceux de Femmes en affaires NB et du RDÉE NB permettent donc de diversifier davantage notre économie en appuyant l’essor des femmes entrepreneures. Ceci se traduira en une meilleure représentation féminine au sein de conseils d’administration et des équipes gestion et cette diversité propulsera notre économie encore plus loin avec des entreprises plus innovatrices et en croissance. Ensemble, nous y arriverons !



Gaëtan Thomas
Président, directeur-général
Conseil économique du N.-B.