logo small2x

L’innovation : penser en dehors de la boite

Pour réussir et survivre en affaires, l’innovation est de mise pour devancer et surpasser la concurrence. Le marché est dorénavant mondial, l’accès aux produits et services en tout genre est omniprésent avec le commerce électronique et les gens achètent tout ce dont ils peuvent rêver sans même quitter leur domicile. 

Innover est devenu essentiel pour nos entreprises de tous les secteurs et de toutes les industries, ce qui leur demande de penser différemment pour trouver des solutions à leurs défis. Nos gens d’affaires doivent donc réfléchir à des stratégies ou à des tactiques pour arriver à de nouvelles façons de faire. Comme le dit si bien Albert Einstein, la folie est de toujours faire la même chose et de s’attendre à des résultats différents! Nous devons donc changer complètement de direction et penser en dehors de la boite pour renverser la vapeur.

Nous savons tous que le Nouveau-Brunswick est confronté à des défis d’envergure comme celui de la pénurie de main-d’œuvre qualifiée dont nous avons discuté la semaine dernière. La qualité de vie dans notre belle province associée au cout de la vie peu élevé forment des atouts majeurs que nous pouvons maximiser pour attirer des gens chez nous. Mais la longue liste d’attente pour obtenir un médecin de famille représente un obstacle réel pour attirer des travailleurs et leur famille qui proviennent d’ailleurs au Canada. Alors, pourquoi ne pas leur permettre de conserver leur médecin de famille d’une autre province jusqu’à ce qu’ils aient accès à un médecin au Nouveau-Brunswick ? 

Depuis le début de la pandémie, la plupart des consultations s’effectuent en mode virtuel de toute façon ! Poussons aussi cette idée un peu plus loin et favorisons l’accès virtuel aux spécialistes médicaux et partageons ces précieuses ressources humaines entre les trois provinces maritimes au lieu de se faire concurrence pour leur recrutement. Le niveau de taxation du Nouveau-Brunswick représente un autre obstacle pour attirer et retenir de la main-d’œuvre qualifiée. Pourrions-nous réduire le niveau de taxation des nouveaux citoyens pendant une période de transition d’un an ou deux ? Déjà, certaines municipalités innovatrices proposent certains incitatifs financiers aux gens qui s’établissent dans leur belle communauté, alors pourquoi ne pas étendre cette pratique à la grandeur de la province ?

Revenons encore une fois à Albert Einstein qui a affirmé que l’imagination est plus importante que les connaissances et que la vie est comme une bicyclette qui doit avancer pour ne pas perdre l’équilibre. Réfléchissons donc collectivement aux façons dont nous pourrions innover pour redéfinir notre province pour assurer notre avenir. Je vous invite à partager vos idées pour propulser notre économie et à me les envoyer personnellement à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Ensemble, nous y arriverons ! 
 

Gaëtan Thomas
Président, directeur-général
Conseil économique du N.-B.