logo small2x

Déconfinement et reprise de notre économie

Les semaines de distanciation physique se poursuivent, mais une lueur d’espoir se pointe à l’horizon au Nouveau-Brunswick avec une très faible augmentation de cas confirmés de COVID-19. Nos efforts semblent porter fruits, mais nous devons toujours demeurer vigilant et respecter les mesures pour « aplatir la courbe ». Cependant, notre premier ministre mentionne avec précaution le retour de certaines activités économiques avec un déconfinement très graduel et nos propriétaires d’entreprises doivent donc planifier dès maintenant un ajustement à la nouvelle réalité.

Nous devons tout d’abord reconnaître que le redémarrage de notre économie ne s’effectuera pas du jour au lendemain et qu’il ne s’agira simplement pas d’une levée complète des restrictions dictées lors de l’état d’urgence. Nous pouvons déjà envisager que seules des entreprises de certains secteurs clés ciblés pourront tout d’abord ouvrir leurs portes et ce, de façon très progressive et prudente. Les rassemblements de foules seront encore interdits et l’éloignement physique sera toujours de mise.

Évidemment, la première considération des gens d’affaires sera la santé et la sécurité de leurs employés et de leur clientèle. Quelles mesures pourront-ils instaurer pour assurer la reprise de leurs activités tout en respectant les consignes de santé publique ? Une première source d’inspiration s’avèrera certainement celles mises en place par nos services essentiels au cours des dernières semaines. Songeons donc comment celles-ci s’appliqueraient et s’adapteraient aux autres secteurs.

Aussi, nos gouvernements ont mis en place une foule de programmes pour aider nos entreprises à traverser la crise. Les discussions sont déjà en cours pour maintenant orienter les efforts vers des outils pour assurer un environnement propice dans nos entreprises pour la reprise de leurs activités. Plus de détails à ce sujet devraient donc être dévoilés prochainement et nous attendons avec impatience d’en savoir plus.

Par ailleurs, la situation actuelle a renforcé chez plusieurs l’importance de l’achat local pour appuyer nos entreprises pendant cette période de crise. En plus des mesures de déconfinement progressives, le Conseil économique du Nouveau-Brunswick (CÉNB) préconise la mise en œuvre d’une stratégie provinciale d’appui à l’achat local pour que ce mouvement s’amplifie au cours des prochains mois. Nos entreprises auront besoin de l’appui de toutes et tous pour continuer à propulser l’économie de toutes nos communautés.

Enfin, je me permets de terminer cette chronique sur une touche plus personnelle puisque ces lignes représentent ma dernière chronique comme PDG du CÉNB. Au cours de ces 101 chroniques, j’ai eu grand plaisir à partager avec vous les dossiers de la communauté d’affaires francophone, de vous informer au sujet des préoccupations et des défis de nos entreprises et de promouvoir l’entrepreneuriat francophone de chez nous.

Ceci ne signifie pas pour autant la fin des chroniques du CÉNB et elles continueront dès la semaine prochaine sous la plume de notre présidente, Marie Chamberland, qui partagera avec vous les priorités de nos gens d’affaires.

Je tiens à exprimer ma reconnaissance envers L’Acadie Nouvelle pour cette tribune. Je vous remercie également, chers lectrices et lecteurs, de suivre ce rendez-vous hebdomadaire entrepreneurial dans les pages de notre journal et de continuer à soutenir nos entreprises néo-brunswickoises, créatrices de richesse pour notre province. Merci !

Thomas Raffy
Président-directeur général 
Conseil économique du Nouveau-Brunswick