logo small2x

Budget 2020-21 : Le cap de la responsabilité fiscale est maintenu, mais le CÉNB reste sur sa faim

Moncton, le 11 mars 2020 – Le Conseil économique du Nouveau-Brunswick (CÉNB) qualifie le budget provincial présenté par le ministre des Finances Ernie Steeves le 10 mars dernier comme un exercice sans surprises et qui semble maintenir le cap avec quelques mesures favorables au milieu des affaires, répondant en partie aux demandes des membres du CÉNB.

Citation de la présidente du CÉNB, Marie Chamberland :
« Nos gens d’affaires semblent avoir été entendus avec l’annonce d’un budget équilibré et une réduction de la dette. Nous saluons également la diminution de la taxe sur l’essence, ainsi celle du taux provincial d’imposition foncière applicable aux biens résidentiels non occupé par le propriétaire. Le CÉNB et autres organismes d’affaires avaient lancé, il y a plus d’un an, la plateforme “Nous choisissons la croissance” qui identifie plusieurs pistes de solutions liées à une économie axée sur le secteur privé, au développement responsable des ressources, à l’amélioration des performances à l’exportation, au développement de la main-d’œuvre et à une gestion financière responsable. Ce budget présente un bon pas dans cette direction identifiée par nos organismes d’affaires, mais nos membres attendent encore de voir une vision à long terme pour réellement propulser notre économie. »

Main d’œuvre

Le CÉNB souligne que ce budget mentionne quelques solutions aux défis de la main-d’œuvre, notamment avec un accent sur l’immigration. La reconnaissance des acquis et de la formation représentent des moyens concrets d’aider nos entreprises à recruter des travailleurs d’ailleurs, alors que les programmes de formation et d’apprentissage de la langue contribueront à éliminer certaines barrières pour une meilleure intégration et le potentiel d’une rétention accrue des nouveaux arrivants. Le CÉNB demeurera à l’affut au cours des prochaines semaines pour connaitre les détails de ces projets.

Toujours dans cette optique de rétention de main-d’œuvre, le CÉNB salue le financement additionnel dans le secteur d’éducation francophone pour encourager l’exploration des carrières chez les élèves. Menées judicieusement, de telles initiatives pourraient convaincre nos jeunes adultes de rester dans leur communauté et d’établir leur carrière au Nouveau-Brunswick.

Fonds du Nord

Les Fonds de développement économique et d’innovation pour le Nord n’ont pas été éliminés, ce qui s’avère une bonne nouvelle pour les gens d’affaires de ces régions. Cependant, le CÉNB répète sa mise en garde envers l’uniformisation de tels programmes au nom de l’efficacité, puisque chaque région connait des réalités économiques différentes.

Citation du Président-directeur général du CÉNB, Thomas Raffy : « Malgré certains éléments positifs du budget, plusieurs interrogations demeurent. Rappelons que le budget du ministère du Tourisme avait subi d’importantes compressions l’an dernier et qu’aucune stratégie n’a pas encore été dévoilée pour offrir des solutions à long terme pour appuyer ce secteur essentiel à notre économie. De plus, le gouvernement a récemment fait part de son ambition d’ouvrir des bureaux d’Opportunité Nouveau-Brunswick en Inde et en Europe pour favoriser l’attraction des investissements et de la main-d’œuvre, ainsi que pour soutenir l’exportation. Cependant, nous questionnons si le budget présenté pour Opportunité Nouveau-Brunswick offrira les moyens nécessaires à l’agence pour atteindre les objectifs établis pour favoriser le développement économique de notre province. »

Enfin, le CÉNB souligne à nouveau la nécessité pour le gouvernement d’établir une vision claire pour assurer l’avenir économique de notre province avec des décisions murement réfléchies pour peser leur impact sur notre croissance économique. De plus, les entreprises souhaitent ardemment la mise en place d’une lentille de développement économique dans tous les ministères afin qu’ils prennent en considération l’impact de leurs décisions sur le secteur privé et la croissance de notre province.

À propos du CÉNB
Le Conseil économique du Nouveau-Brunswick est un réseau provincial d’entreprises et d’entrepreneurs et qui a pour vision de propulser l’économie de la province en valorisant la francophonie économique pour le Nouveau-Brunswick. 
- 30 -


Renseignements et entrevues :
Thomas Raffy, président-directeur général 
Conseil économique du Nouveau-Brunswick inc.
Téléphone : (506) 857-3143
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 
Twitter : @cenb1979