logo small2x

Une vision claire sera-t-elle annoncée pour assurer l’avenir économique du Nouveau-Brunswick ?

MONCTON, le 29 janvier 2020 – Les attentes sont élevées pour la présentation du discours sur l’état de la province par le premier ministre Blaine Higgs à Fredericton, ce jeudi 30 janvier. Le Conseil économique du Nouveau-Brunswick inc. (CÉNB) et les gens d’affaires francophones désirent y voir une vision claire pour l’avenir de la province ainsi qu’une direction précise pour relever les défis économiques.

Citation de la présidente du CÉNB, Marie Chamberland :
« Nous prévoyons que le premier ministre nous présentera non seulement un état des lieux de l’économie de la province, mais aussi ses objectifs à court et moyen terme, ainsi qu’une vision long terme. Nous savons qu’une des priorités du gouvernement provincial est de dynamiser le secteur privé. Un des moyens pour atteindre cette cible est d’énoncer une vision claire avec des objectifs tangibles et mesurables pour relever nos défis liés à la main-d’œuvre, à l’exportation, à la fiscalité, à l’immigration économique, à la paperasse administrative et j’en passe. Les gens d’affaires ont besoin de voir l’avenir économique de la province avec optimisme. Ils doivent pouvoir compter sur une stratégie solide de la part de notre gouvernement, qui inspire la croissance et l’investissement afin de propulser notre économie au prochain niveau. »

Le CÉNB reconnaît qu’après un an au pouvoir, ce gouvernement minoritaire a démontré son écoute du secteur privé et a proposé des changements concrets, notamment dans les dossiers du Navigateur d’entreprise et de Travail Sécuritaire NB. Un budget équilibré a été déposé grâce à l’apport des transferts du fédéral et le gouvernement provincial présente une volonté nette de réduire la dette de la province.

Citation du président-directeur général du CÉNB, Thomas Raffy :
« Des dossiers d’envergure passent cependant un peu sous le radar comme, par exemple, la nécessité d’accroitre les marchés d’exportation pour diversifier notre économie et les débouchés pour nos entreprises. De même, le Nouveau-Brunswick pourrait maximiser encore plus sa francophonie économique et le bilinguisme de sa main-d’œuvre pour percer davantage sur les vastes marchés de la Francophonie mondiale. Certes, le nouvel accord de libre-échange avec les États-Unis et le Mexique a été très récemment ratifié, mais le dossier du bois d’œuvre n’est toujours pas réglé et affecte encore durement le secteur de foresterie et, indirectement, notre économie. Les attentes des gens d’affaires sont donc élevées pour connaître le plan de match et la vision du gouvernement pour assurer notre avenir collectif. »

La présidente et le président-directeur général du CÉNB seront tous les deux présents à Fredericton ce jeudi pour la présentation du discours sur l’état de la province. Ils seront ensuite disponibles pour des entrevues. 

À propos du CÉNB
Le Conseil économique du Nouveau-Brunswick est un réseau provincial d’entreprises et d’entrepreneurs et qui a pour vision de propulser l’économie de la province en valorisant la francophonie économique pour le Nouveau-Brunswick. 
-30-


Renseignements et entrevues :
Thomas Raffy, président-directeur général 
Conseil économique du Nouveau-Brunswick Inc.
Téléphone : (506) 857-3143
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 
Twitter : @cenb1979