logo small2x

Que nous réserve 2020 ?

Cette chronique marque notre dernière intervention en ces pages pour l’année 2019 et l’occasion s’avère donc parfaite pour effectuer un bref tour d’horizon des dossiers qui devraient préoccuper nos entreprises au cours de la prochaine année.

Le Conseil économique du Nouveau-Brunswick (CÉNB) n’a peut-être pas accès à une boule de cristal, mais fort de notre étroite relation avec les gens d’affaires francophone, nous pouvons déjà affirmer que la main-d’œuvre continuera de former le dossier prioritaire en 2020. Autant chez les gouvernements que chez les entreprises et les communautés, l’accent devra être mis sur les solutions à multiples facettes comme la formation, l’automatisation, la robotique, et bien évidemment l’immigration économique, une solution qui répond également à nos besoins démographiques.

Du côté des finances de la province, nous anticipons un budget similaire à celui de l’année dernière, soit un nouveau budget équilibré en 2020. Cependant, nous serons à l’affût de ce qui fera l’objet de coupures ou de réductions dans ce prochain budget.

Le dossier de la tarification du carbone a enfin progressé la semaine dernière et nous croyons qu’il continuera d’évoluer dans les prochains mois, du moins jusqu’au 1er avril 2020 quand sera mis en place le nouveau plan proposé par le gouvernement provincial.

Nous connaissons tous le rôle essentiel de l’exportation dans notre économie et les clauses de « l’ALENA 2.0 » viennent d’être confirmées la semaine dernière entre le Canada, le Mexique et les États-Unis. La dossier du bois d’œuvre, qui concerne directement (et indirectement) un grand nombre de nos entreprises, n’est toutefois pas encore tout à fait réglé et continuera d’attirer notre attention en 2020.

Un autre secteur primordial dans notre économie est sans contredit celui du tourisme. Nous attendons de connaître la nouvelle stratégie de notre gouvernement provincial pour soutenir cette industrie et assurer un bon achalandage pour nos entreprises pour la prochaine saison estivale et sur l’ensemble de l’année.

De même, de nouvelles mesures pour l’attribution des contrats gouvernementaux devraient être annoncées en 2020. Ce dossier a été mentionné en détail dans le Discours du Trône le mois dernier et nous pouvons donc prévoir que le gouvernement annoncera des mesures pour que les entreprises du Nouveau-Brunswick soient compétitives et avantagées à un certain niveau lors des appels d’offres de contrats gouvernementaux.

Du côté du CÉNB, nous savons déjà que nous tiendrons, en collaboration avec divers partenaires, une nouvelle édition du Rendez-vous Acadie-Québec en septembre 2020 à Rivière-du-Loup. Les entreprises et les gens d’affaires qui désirent réseauter en français ne devront donc pas manquer cette occasion en or de développer des liens économiques avec nos voisins québécois.

Enfin, n’oublions pas non plus que nous avons un gouvernement provincial minoritaire et nous pourrions potentiellement voir de nouvelles élections provinciales au cours de la prochaine année.

L’année 2020 s’annonce donc très intéressante pour la communauté d’affaire du Nouveau-Brunswick et le CÉNB continuera ses efforts pour y représenter les intérêts de nos entreprises francophones. Je profite ainsi de cette occasion pour vous souhaiter de passer de très belles fêtes, et au plaisir vous retrouver lors de notre prochaine chronique dans la nouvelle année !

Thomas Raffy
Président-directeur général
Conseil économique du Nouveau-Brunswick inc.