logo small2x

Le Discours du trône 2019 sous la loupe des affaires

Le gouvernement provincial a présenté son Discours du trône dans lequel il a énoncé les grandes lignes de son plan de match pour la prochaine année. La dynamisation du secteur privé y a occupé une part importante et le Conseil économique du Nouveau-Brunswick (CÉNB) a relevé plusieurs éléments d’intérêt pour la communauté d’affaires francophones dont en voici un aperçu.

Tout d’abord, nous avons encore une fois noté l’absence d’une vision claire à long terme pour assurer la durabilité de l’économie du Nouveau-Brunswick. Nos entreprises requièrent un tel outil pour contribuer à les propulser vers de nouveaux sommets et créer de la richesse pour l’avenir de notre province.

Cependant, nous saluons l’intention de mettre en place une stratégie d’approvisionnement qui privilégiera les entreprises du Nouveau-Brunswick pour l’obtention de contrats publics. Ce dossier représente une priorité pour nos membres et nous sommes heureux de constater que notre voix semble avoir été entendue.
Par ailleurs, le gouvernement a réitéré les objectifs énoncés dans sa stratégie de croissance démographique pour accueillir chaque année jusqu’à 7 500 nouveaux arrivants d’ici 2024, en plus d’atteindre un taux d’immigrants francophones de 33 pour cent. Cela nécessitera une collaboration à plusieurs niveaux et devrait éventuellement contribuer à résoudre une part de nos défis de main-d’œuvre grâce à l’immigration de travailleurs qualifiés pour répondre aux besoins de nos entreprises.

Du côté de Travail Sécuritaire NB (TSNB), le gouvernement a annoncé qu’il se penchera sur les recommandations relatives à TSNB au cours de la prochaine session. Il sera important de continuer l’implantation des recommandations du Groupe de travail sur TSNB afin de stabiliser les coûts et de cesser les augmentations vertigineuses des cotisations des entreprises.

Un autre dossier notable pour l’économie du Nouveau-Brunswick s’avère la future mise en œuvre d’un système de tarification du carbone et le gouvernement prévoit déposer une mesure législative pour assurer l’équité des gens du Nouveau-Brunswick par rapport à nos voisins des autres provinces de l’Atlantique. Ce dernier élément a attiré notre attention puisque nos entreprises ne concurrencent présentement pas sur un pied d’égalité avec les autres provinces qui ne sont pas assujetties à la même taxe fédérale sur le carbone.

Pour ce qui est du secteur touristique, une nouvelle stratégie touristique provinciale semble être la priorité. On constate cependant que ce gouvernement mentionne encore une fois la création de nouvelles infrastructures matérielles et culturelles pour l’industrie touristique comme il l’avait annoncé dans le Discours du trône précédent. Cependant, très peu de progrès semble avoir été réalisé depuis cette première annonce et, rappelons-le, le ministère du Tourisme, du Patrimoine et de la Culture a en outre connu des compressions budgétaires au cours de la dernière année.

Enfin, nous nous interrogeons sur ce nouveau mandat annoncé pour Opportunité Nouveau-Brunswick. Celui-ci devrait refléter une vision à long terme d’un développement économique durable et être défini en collaboration avec les partenaires de cette agence gouvernementale comme le CÉNB. Encore une fois, notre réseau de gens d’affaires francophone du Nouveau-Brunswick sera heureux de collaborer avec le gouvernement afin de créer un climat propice pour propulser la croissance notre économie et de nos collectivités.

Thomas Raffy
Président-directeur général
Conseil économique du Nouveau-Brunswick inc.