logo small2x

Environnement et affaires, l’un n’exclut pas l’autre

Les changements climatiques et la protection de l’environnement se sont retrouvés sur toutes les tribunes ces derniers jours avec les manifestations massives dans plusieurs pays. Les gens, surtout des jeunes, ont déferlé par millions dans les rues de grandes villes à travers le monde pour réclamer des changements afin de protéger notre planète. Comme société, nous atteignons une croisée des chemins essentielle et je crois fermement qu’une discussion s’impose pour concilier davantage l’environnement et le monde des affaires. En effet, l’un n’exclut pas l’autre.

Certes, l’impact sur l’environnement de certains secteurs d’activité s’avère indéniable, mais c’est en travaillant ensemble comme société que nous pouvons arriver à des solutions qui encouragent à la dois l’activité économique et la protection de notre planète.

Ainsi, l’économie du Nouveau-Brunswick repose en grande partie sur l’exploitation de nos ressources naturelles. Dans le secteur forestier, par exemple, nos entreprises se démarquent comme chefs de file mondiaux pour l’amélioration de leurs processus pour un objectif de développement durable et responsable. Leurs efforts en ce sens depuis plusieurs années démontrent que l’activité économique peut se réaliser tout en protégeant notre planète pour les futures générations.

Prenons aussi l’exemple de la récente taxe sur le carbone. L’objectif est plus que louable, soit la réduction des gaz à effet de serre (GES). Cependant, la méthode punitive d’imposer la société en général pour modifier les comportements ne présente qu’une facette de la solution. Pourquoi ne comprend-elle pas davantage des mesures pour encourager les changements et l’innovation pour réduire la production de GES ? Ceci permettrait à un plus grand nombre d’entreprises d’amorcer un virage vert rapidement et l’impact positif sur notre planète en serait amplifié.

Le développement économique et la protection de l’environnement peuvent se réaliser conjointement. Cependant, nous devons tenir des discussions franches sur le sujet pour viser des développements plus durables et responsables. Des mesures et des politiques publiques accrues s’avèreront nécessaires pour aider les entreprises à atteindre ces objectifs, et c’est ensemble que nous pouvons y arriver.

Thomas Raffy
Président-directeur gérénal
Conseil économique du Nouveau-Brunswick inc.