logo small2x

Réaction du CÉNB à l’annonce des priorités du gouvernement provincial

Réaction du CÉNB à l’annonce des priorités du gouvernement provincial

Moncton, le 24 septembre 2019 – Le Conseil économique du Nouveau-Brunswick inc. (CÉNB) accueille favorablement le dévoilement des priorités du gouvernement provincial telles qu’annoncées plus tôt aujourd’hui. Celles-ci semblent un pas dans la bonne direction en établissant de grandes lignes pour atteindre la prospérité, mais des mesures et un plan d’action pour les concrétiser sur le terrain se font attendre.
 
Citation de la présidente du CÉNB, Marie Chamberland : « Nous sommes heureux de constater que notre gouvernement désire dynamiser le secteur privé et que les priorités se concentreront sur l’accroissement de la main-d’œuvre, l’augmentation des investissements du secteur privé et le soutien aux entreprises, soit trois éléments clés pour une croissance économique. Aussi, nos membres nous signalent depuis des années que les formalités administratives créent des obstacles à leur croissance et toutes réductions en ce sens seront bien accueillies. De même, mettre en place un régime fiscal favorable aux entreprises s’avère de bon augure et, comme nous l’affirmons depuis longtemps, une augmentation de l’immigration forme l’une des pistes pour de solutions pour contrer nos défis de main-d’œuvre et de décroissance démographique. »

En outre, le CÉNB relève l’utilisation fréquente du terme « prospérité » dans ce qui a été présenté aujourd’hui, ce qui se rattache à notre plateforme « Nous choisissons la croissance » présentée l’an dernier lors des élections provinciales. Rappelons que le CÉNB et plusieurs de ses partenaires préconisent une approche concrète basée sur cinq piliers et les priorités annoncées ce matin en touchent trois, soit une croissance économique sous l’impulsion du secteur privé, le développement de la main-d’œuvre et une gestion responsable.

Citation de la présidente du CÉNB, Marie Chamberland : « Cependant, nous ne notons aucune mention des piliers de l’exportation et d’une exploitation responsable des ressources naturelles. Or, ces deux secteurs pourraient jouer un rôle essentiel pour la croissance de notre économie et leur absence dans les priorités du gouvernement nous semble un oubli important. De même, ces priorités ne proposent pour l’instant aucune mesure ou de plan d’action pour les transformer en réalité sur le terrain. Ceci demandera la consultation et la collaboration du secteur privé et le CÉNB est prêt à participer aux discussions afin de permettre au gouvernement d’avoir le pouls constant du secteur privé. Ensemble, nous pourrons assurer la réussite d’un  plan d’action responsable qui vise la prospérité, pour le bien de tous les Néo-Brunswickoises et Néo-Brunswickois. »

À propos du CÉNB 
Fondé en 1979, le Conseil économique du Nouveau-Brunswick inc. (CÉNB) est aujourd’hui le plus grand réseau d’affaires francophone des provinces atlantiques. Il représente les entreprises francophones de tous les secteurs économiques de la province du Nouveau-Brunswick. Sa mission est de représenter les intérêts de la communauté d’affaires francophone pour assurer son développement et sa compétitivité et par ce fait, contribuer au développement économique de la province.

— 30 —



Renseignements et entrevues :

Thomas Raffy, président-directeur général

Conseil économique du Nouveau-Brunswick inc.

Téléphone : (506) 857-3143

Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Twitter : @cenb1979