logo small2x

Le CÉNB dépose un mémoire avec ses recommandations pour le budget provincial

Moncton, le 28 février 2019 – Le Conseil économique du Nouveau-Brunswick inc. (CÉNB) a déposé aujourd’hui un mémoire dans le cadre des consultations prébudgétaires 2019-2020 du gouvernement provincial. Ce document contient plusieurs recommandations de la communauté d’affaires francophone du Nouveau-Brunswick afin de créer un environnement propice à l’entrepreneuriat pour contribuer à l’avenir économique de la province. 


Citation de la présidente du CÉNB, Marie Chamberland :
« Rétablir la viabilité des finances publiques sans transférer le fardeau sur les épaules des entreprises de la province est une priorité pour nos membres. Le prochain budget est attendu avec impatience par la communauté d’affaires, car les attentes sont élevées. Nos défis économiques sont nombreux et nécessitent des actions décisives pour assurer la croissance de nos collectivités et de notre province. Nos entreprises requièrent un environnement d’affaires concurrentiel et propice à l’investissement, des politiques qui favorisent l’attrait et la rétention de la main-d’œuvre au Nouveau-Brunswick, une fiscalité qui permet d’exploiter une entreprise dans la province et des infrastructures de qualité afin qu’elles puissent développer leur marché, peu importe qu’elles soient localisées en région rurale ou urbaine ».


Les membres du CÉNB accueillent bien le fait que le premier budget de ce gouvernement sera équilibré, mais les interrogations demeurent sur les moyens que préconisera le gouvernement pour gérer sa dette qui a doublé en l’espace de dix ans. Nous avons donc sondé les entreprises de la province pour émettre les recommandations suivantes dont le gouvernement doit tenir compte pour rétablir la viabilité des finances publiques et dynamiser l’activité dans le secteur privé :
  • Le budget 2019-2020 de la province doit entretenir un environnement d’affaires concurrentiel pour les entreprises créatrices de richesse.
  • Le budget doit établir des bases solides et prévisibles en matière de politiques publiques et de programmes (main-d’œuvre, infrastructures, fiscalité et imposition) à court, moyen et long terme pour que les entrepreneurs-es puissent bien planifier, exploiter et faire croître leur entreprise à partir du Nouveau-Brunswick.
  • L’équilibre budgétaire et la réduction de la dette ne doivent pas s’effectuer aux frais des entreprises qui ne peuvent plus absorber des coûts additionnels. Ainsi, nous souhaitons que le gouvernement soit conscient que des augmentations soudaines et abruptes d’impôt des entreprises affecteront leur compétitivité. En outre, le gouvernement se doit de réviser tous les frais et obligations financières relatifs à l’exploitation d’une entreprise au Nouveau-Brunswick afin de maintenir la compétitivité à l’échelle canadienne et mondiale.
  • Nous appuyons des solutions pour encourager le prolongement de la vie active des travailleurs en emploi, ainsi que des mesures pour faciliter l’intégration au marché du travail de bassins de travailleurs sous-représentés, de jeunes diplômés et de nouveaux arrivants. Étant donné les nombreux défis de main d’œuvre, les programmes d’aide ou des mesures fiscales à la formation des employés, pour le recrutement au pays et à l’international, de même que des initiatives liées à la robotisation et à l’automatisation s’avèreront cruciales pour l’avenir.
  • L’apprentissage des métiers doit revenir dans le curriculum scolaire d’éducation publique.
  • Les dépenses d’infrastructures publiques doivent être suffisamment maintenues pour conserver la fonctionnalité des infrastructures. Des coupes draconiennes dans le budget en capital ainsi que les investissements soudains et majeurs doivent être évités.
  • La province doit favoriser le commerce interprovincial et l’exportation pour permettre à nos entreprises de diversifier leurs marchés.
Citation du président-directeur général du CÉNB, Thomas Raffy : « Nos entreprises sont très conscientes des défis que doit relever notre province pour assurer son avenir économique. Nos régions sont confrontées à une pénurie de main-d’œuvre qui affecte les opérations quotidiennes et entravent les projets de croissance et d’expansion de nos entreprises. Celles-ci ont donc besoin d’un budget provincial qui les appuiera et qui leur permettra de continuer à faire croître l’économie de nos communautés et de notre province. »

L’intégralité du mémoire est disponible en cliquant ici.

À propos du CÉNB 
Fondé en 1979, le Conseil économique du Nouveau-Brunswick inc. (CÉNB) est aujourd’hui le plus grand réseau d’affaires francophone des provinces atlantiques. Il représente les entreprises francophones de tous les secteurs économiques de la province du Nouveau-Brunswick. Sa mission est de représenter les intérêts de la communauté d’affaires francophone pour assurer son développement et sa compétitivité et par ce fait, contribuer au développement économique de la province.


— 30 —


Renseignements et entrevues :

Thomas Raffy, président-directeur général

Conseil économique du Nouveau-Brunswick inc.

Téléphone : (506) 857-3143

Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Twitter : @cenb1979