logo small2x

Légalisation du cannabis : Nos entreprises sont-elles prêtes ?

Demain, la vente et la consommation du cannabis à usage récréatif seront dorénavant légales au Canada et au Nouveau-Brunswick. Ce changement de société a fait l’objet de bien des discussions au cours des derniers mois, et présente de nombreuses occasions économiques et commerciales intéressantes avec le développement d’un tout nouveau secteur d’activités. Cependant, il est bien évidemment encore tôt pour en juger l’impact et les répercussions à court et à long terme sur nos entreprises et notre économie.

Comme le Conseil économique du Nouveau-Brunswick (CÉNB) le souligne depuis plus d’un an, nos entreprises requièrent un contexte juridique et une réglementation qui leur permettra de gérer efficacement ce dossier. Nous osons croire que le gouvernement fédéral et son pendant provincial seront à l’affut au courant des prochaines semaines et prochains mois afin de réagir rapidement pour bien encadrer cette nouvelle industrie et ses retombées possibles sur la sécurité publique et l’activité commerciale de nos entreprises.

En préparation pour le 17 octobre, de nombreuses d’entreprises auront déjà planifié et implanté de nouvelles politiques relatives aux ressources humaines et la consommation de cannabis récréatif. Cependant, plusieurs d’entre elles n’ont probablement pas encore implanté de politiques précises et devront s’y atteler sans plus tarder. Parmi de telles politiques, il y a la possibilité d’examens médicaux préemplois, des mesures de dépistage, les responsabilités relatives à la santé et sécurité en milieu de travail en cas d’accidents, et la consommation possible de leurs employés pendant les heures de travail. Tous ces préparatifs engendrent des coûts supplémentaires pour nos entreprises qui, en outre, ignorent encore quel sera l’impact de la légalisation du cannabis à usage récréatif sur la productivité de leur entreprise et leurs employés. Il sera primordial de voir du soutien et des ressources à la disposition de nos entreprises pour les aider dans cette transition.

Des campagnes de sensibilisation publiques sont en cours ou seront lancées prochainement pour sensibiliser la population aux effets physiques et psychologiques de la consommation du cannabis, ainsi que sur les risques de dépendance. Il serait judicieux de voir un volet de ces campagnes s’adresser à la consommation en milieu de travail afin de fournir des outils aux propriétaires d’entreprises pour sensibiliser et éduquer leurs employés.

Le dossier de la légalisation du cannabis à usage récréatif est vaste et complexe et, à quelques heures de la légalisation du cannabis récréatif, nos entreprises se demandent encore quel sera l’impact de cette nouvelle réalité sur leur quotidien.

Thomas Raffy
Président-directeur général
Conseil économique du Nouveau-Brunswick inc.