logo small2x

Les entreprises et le cannabis, un des sujets chauds de l’été

Les impacts et répercussions de la légalisation du cannabis récréatif seront un des sujets chauds de la période estivale au Canada. Certes, ce dossier présente de nombreuses occasions économiques et commerciales intéressantes avec le développement d’un tout nouveau secteur d’activités. Il s’agit d’ailleurs d’une des possibilités envisagées par le gouvernement provincial dans son Plan de croissance économique et ce secteur émergent pourrait s’avérer intéressant pour l’économie de notre province.

Toutefois, l’impact de la légalisation du cannabis à usage récréatif sur notre économie va au-delà des taxes perçues, du lancement de nouvelles entreprises ou de la création de nouveaux emplois qui s’ensuivra. Toutes les entreprises devront s’attarder sur l’impact du cannabis récréatif sur leur productivité, sur la santé et la sécurité ainsi que sur leurs obligations juridiques. Nos gens d’affaires se préoccupent notamment de questions relatives aux ressources humaines telles que les examens médicaux pré-emplois et des mesures de dépistages ou bien de leurs responsabilités après un accident de travail. D’autres s’interrogent sur leurs obligations légales envers des employés aux prises avec des problèmes de dépendance.

Il est donc primordial que le contexte juridique et la réglementation pertinente soient étudiés et définis préalablement à l’entrée en vigueur de la législation. Il faut investir du temps et les ressources nécessaires en amont pour assurer un cadre réglementaire solide et clair, pour évaluer les répercussions sociales, et pour avoir des mécanismes en place pour apporter des changements au besoin.

De l’information concernant les effets physiques et psychologiques de la consommation du cannabis, ainsi que sur les risques de dépendance, devront être diffusés à l’ensemble de la population afin d’aider les entreprises à mieux éduquer leurs employés.

Nos entreprises auront besoin de soutien pour non seulement modifier leurs politiques internes, mais également pour former et éduquer leurs employés, ainsi que pour utiliser des méthodes appropriées pour dépister l’utilisation du cannabis en milieu de travail.

Enfin, la légalisation du cannabis à usage récréatif engendrera des coûts opérationnels considérables. Une stratégie gouvernementale devrait être mise en place pour soutenir les entreprises et leur permettre de ne pas subir une hausse de leurs coûts d’exploitation. Toute augmentation rapide ou démesurée aurait un sérieux impact dans les budgets, et ultimement dans la survie, des entreprises.

Le dossier est vaste et complexe et, avec la légalisation qui approche à grands pas, nos entreprises ont besoin de s’y préparer sans plus tarder.

Thomas Raffy
Président-directeur général
Conseil économique du Nouveau-Brunswick inc.