Le CÉNB voit d’un bon œil la création d’un ministère du Travail, de l’Emploi et de la Croissance démographique


Le CÉNB voit d’un bon œil la création d’un ministère du Travail, de l’Emploi et de la Croissance démographique
Le 5 septembre 2017

 

Moncton, le 5 septembre 2017 – Le Conseil économique du Nouveau-Brunswick inc. (CÉNB) voit d’un bon œil la création d’un nouveau ministère du Travail, de l’Emploi et de la Croissance démographique. Nous osons croire que le gouvernement provincial reconnait ainsi l’importance, mais surtout l’urgence des dossiers reliés à la main-d’œuvre tels que le préconisent le CÉNB et ses membres depuis déjà plusieurs années.

 

Citation de la présidente du CÉNB, Marie Chamberland : « C’est un premier pas dans la bonne direction. Nous sommes heureux que les propos du CÉNB concernant les besoins en main-d'œuvre semblent avoir été entendus. Nous avons de grandes attentes, car la survie de nos entreprises et de nos communautés dépend de la croissance de la main-d'œuvre et la croissance démographique de notre province qui sont intimement liées à un avenir économique prospère. »

 

Le CÉNB offre de collaborer avec ce nouveau ministère pour trouver des solutions à ces défis et nous invitons d’ailleurs ses représentants à participer à notre tournée provinciale cet automne afin d’amorcer les discussions avec nos membres pour déterminer des actions concrètes pour soutenir leurs entreprises. Nos membres ont déjà proposé quelques pistes de solutions lors de notre sondage 2017 :

 

·         Soutien à l’amélioration et au développement des compétences

·         Aide pour la planification de carrière et la relève, pour le recrutement et la sélection des employés

·         Renforcement de l’accès à la formation des employés

·         Mise en place d’initiatives visant l’innovation pour identifier les besoins des futurs clients

·         Accès à des crédits d’impôt pour des investissements en technologies

·         Informations stratégiques sur les ressources matérielles et technologiques

 

Le CÉNB continuera aussi à informer le gouvernement de la réalité des entreprises et de leurs défis. Rappelons que nos membres ont signalé dans notre sondage annuel que les principaux obstacles à leur croissance sont notamment liés à l’accès à une main-d’œuvre qualifiée, à la décroissance démographique, au développement de nouveaux produits et services, à la productivité des employés, ainsi qu’aux coûts généraux d’exploitation et au niveau de taxation, sans oublier garder son marché et trouver de nouveaux clients.

 

Conclusion de la présidente du CÉNB, Marie Chamberland : « Nous saluons la nomination de M. Gilles Lepage à la tête de ce ministère ainsi que celle de M. Roger Melanson au ministère de l’Éducation postsecondaire. Dans un premier temps, l’objectif sera de les rencontrer afin de connaître leurs visions et leurs stratégies pour nos entreprises. Nous planifions également leur présenter les défis et préoccupations de nos membres au niveau de l’accès et de la formation de la main-d’œuvre. Dans l’ensemble, nous anticipons que les discussions seront axées vers des solutions et décisions proactives pour aider nos entreprises à croitre et à réussir ici au Nouveau-Brunswick. »

 

À propos du CÉNB 

Fondé en 1979, le Conseil économique du Nouveau-Brunswick inc. (CÉNB) est aujourd’hui le plus grand réseau d’affaires francophone des provinces atlantiques. Il représente les entreprises francophones de tous les secteurs économiques de la province du Nouveau-Brunswick. Sa mission est de représenter les intérêts de la communauté d’affaires francophone pour assurer son développement et sa compétitivité et par ce fait, contribuer au développement économique de la province.

 

— 30 —

 

Renseignements et entrevues :

Thomas Raffy, président-directeur général

Conseil économique du Nouveau-Brunswick inc.

Téléphone : (506) 857-3143

Courriel : thomas@cenb.com



[Retour au début de la page]

Nos bâtisseurs


Slideshow
Slideshow
Slideshow