Plan de croissance économique : à quand l’annonce des indicateurs, des cibles et de la stratégie de mise en place des mesures - Budget provincial 2017-2018


Plan de croissance économique : à quand l’annonce des indicateurs, des cibles et de la stratégie de mise en place des mesures - Budget provincial 2017-2018
Le 25 janvier 2017
Durant les prochains jours, le Conseil économique du Nouveau-Brunswick inc. (CÉNB) publiera trois commentaires qui auront trait au prochain budget provincial.  Chaque commentaire répondra à l’une des trois questions qui ont été posées lors des consultations prébudgétaires en novembre et décembre 2016.  Pour lire le premier commentaire de la série, cliquer sur ce lien.  
 
Le commentaire d’aujourd’hui répondra à la question : Faut-il investir dans de nouvelles priorités ou dans d’autres priorités.  Si oui, comment faudrait-il financer ces investissements?
 
Avant d’investir dans de nouvelles priorités ou dans d’autres priorités, nous croyons qu’il est requis d’associer le Plan de croissance économique de la province au prochain budget ainsi qu’au plan financier à plus longue échéance.  Le gouvernement a présenté son Plan de croissance économique à la fin de l’été 2016 dans lequel nous retrouvons une série de priorités.  
 
Toutefois, il n’y a toujours pas de plan d’action, de plan budgétaire et de plan opérationnel et de mode de suivi et d’évaluation détaillés pour les cinq piliers identifiés (population, innovation, capital, infrastructure, souplesse).  Le gouvernement y a indiqué des priorités, et de nouvelles approches en matière de développement économique.  À la lumière du prochain budget, trois questions principales se posent en ce qui concerne les priorités listées dans le Plan de croissance économique : 
 
  • Comment seront-elles atteintes, s’il n’y a pas de plan d’action et de plan budgétaire?  
  • Comment leur mise en place sera-t-elle financée?   
  • Est-ce que notre province a la capacité de les financer?  
 
Encore faut-il cibler quelques priorités, fixer des objectifs et s’assurer que la province puisse les soutenir financièrement.   
 
Nous rappelons que nous avons été surpris que le potentiel économique de nos ressources naturelles ne soit pas envisagé dans les possibilités listées dans le Plan de croissance.  C’est un potentiel à considérer dans une perspective de création de richesses et de revenus pour la province.  Au CÉNB, nous avons toujours été d’avis que la province doit traiter ses ressources naturelles comme un levier de développement économique.  Pour stimuler une croissance économique durable au Nouveau-Brunswick et favoriser le développement de nos entreprises et de nos communautés, il faut intégrer tout le potentiel dont la province détient à ses Plans de croissance économique.   
 
Marie Chamberland, présidente par intérim du Conseil économique du Nouveau-Brunswick inc. (CÉNB) 
 


[Retour au début de la page]

Nos bâtisseurs


Slideshow
Slideshow
Slideshow